Culture

Vernissage du livre « la vérité de la vérité des urnes de 2018 en RDC» : Jean-Louis Tshimbalanga met à disposition un ouvrage à puissance cathartique

«J’ai fait ma part !» c’est par ces mots que Jean-Louis Tshimbalanga a essayé de dire la motivation de la mise à disposition du public de son ouvrage de plus de 500 pages, qui a connu son vernissage samedi 27 août 2022, dans l’une des salles bien embellies du somptueux fleuve Congo Hôtel à Kinshasa. Ce livre Intitulé “la Vérité de la vérité des urnes de 2018 en RDC”, avec son sous-titre qui cache tout son sens : “de l’indépendance du Congo en 1960 jusqu’à l’élection présidentielle de 2011”, est un ouvrage à puissance cathartique.  Car, à suivre les commentaires des premiers lecteurs, il donne aux congolais, surtout aux jeunes, le pouvoir extraordinaire de se connaître et de connaître leur pays avec des repères, afin de se libérer de toute forme d’emprise manipulatrice.

L’auteur de ce livre « se définit comme l’un des dépositaires de l’histoire de son pays», peut on lire sur la couverture.  C’est dans cette logique que dans le volume 1 de son ouvrage, l’ensemble en aura 4,  il décrit la trame historique du pays qui s’étend dans la période reprise dans le sous-titre (1960-2011).

Devant un parterre des acteurs politiques, des professeurs, des professionnels des médias, des hommes et des femmes de culture et autres, Jean-Louis Tshimbalanga a, à sa prise de parole lors de la cérémonie, fait savoir qu’il était inspiré par la citation de Patrice Emery Lumumba qui voudrait que les africains écrivent leurs propres histoires de gloire et de dignité.  Pour lui, c’est un héritage qu’il met à disposition de la jeunesse et les générations futures, afin qu’elles puissent avoir des pistes des discussions rationnelles, contradictoires et instructives pour l’intérêt supérieur de la nation congolaise.

Jean-Louis Tshimbalanga a tenu ces propos, après que Moïse Monidela ait porté sur le fonts baptismaux ce livre à Kinshasa, qui a connu son premier vernissage en France. L’homme politique Monidela a souhaité plein succès à cet ouvrage qui, selon lui, vient «combler un vide de l’histoire politique de notre pays». Une histoire racontée souvent par les autres que les congolais eux-mêmes.

Plusieurs personnalités ont commenté cet ouvrage, à commençer par le professeur Jean Kambayi Bwatshia qui, avec brio, a trouvé des mots justes pour commenter le contenu du livre au point d’émouvoir la salle. L’une des particularités du livre, est qu’il raconte la quasi-totalité des secteurs de la vie de la République démocratique du Congo (RDC), accompagné d’images pour racoller les textes aux personnages et certains événements.

Dans le secteur de la culture, Mami Ilela, l’animatrice de l’émission télé “Karibu variété” à la RTNC, a fait des témoignages sur la vie culturelle du pays racontée dans ce livre. Partant des innombrables acteurs du secteurs, jusqu’aux grands événements culturels dont “le combat du siècle”, le combat de boxe entre Mohamed Ali et Georges Foreman en 1974, le festival Ngom’Africa et bien d’autres. Le professeur Bikoko qui a aussi lu l’ouvrage, est revenu sur un pan de l’histoire de Wenge Musica qui y figure, ce qui constitue pour lui et l’auteur, une passion de leur jeunesse.

Willy Kalengayi, Journaliste et patron du groupe de médias Géopolis Forum, parle de ce livre comme d’un témoignage puissant sur l’amour que l’on peu porter à l’égard de ses semblables, à l’égard de son pays. A l’en croire, l’auteur a répondu au plus profond besoin que l’on ressent, le besoin de reconnaissance. Pour lui, le livre « nous donne la possibilité de reconnaître ceux qui parmi nous, ont agi de manière exemplaire. C’est pour ça que ce livre est important», a déclaré le Directeur général de Géopolis Forum.

Une autre particularité de ce livre est que la préface a été rédigée par les enfants de l’auteur, à qui l’auteur dit avoir  privé du temps de famille. Ses enfants qui, au moment de la construction de ce récit, ne cessaient de lui ressasser qu’il faudrait aussi prendre de l’air et faire le vide. Il leur a offert cette possibilité, comme pour se faire pardonner. Lui même n’a pas manqué à leur adresser ses remerciements aussi bien dans le livre qu’au moment du vernissage à Kinshasa.

Le souhait de l’auteur de “La vérité de la vérité des urnes de 2018 en RDC” est que cette histoire du Congo racontée par un congolais de souche qu’il est, puisse arriver dans les coins et recoins de la RDC. Ainsi, pour que tous les congolais arrivent à connaître l’histoire du pays, question de meubler la mémoire collective des faits peu connus, et des actes posés par des personnalités nationales.

Il est à noter que l’auteur Jean-Louis Tshimbalanga a aussi écrit des livres dans le passé notamment : “L’imperatif d’une culture démocratique en République démocratique du Congo”, mais aussi ” Hommage à une légende vivante, Étienne Tshisekedi Wa Mulumba “.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top