Politique

Verrouillage du dépôt de candidature à la présidentielle en RDC : Noël Tshiani explique sa thèse sur la Nationalité

Simple réflexion ou pavée lancée dans la mare, la campagne pour le verrouillage de l’accès au poste de président de la république lancée par Noël Tshiani fait couler salive et encre, alimentant ainsi les échanges et débats pas seulement dans les salons huppés mais aussi dans tous les parlements debout qui pullulent çà et là à travers le pays. L’homme a-t-il raison d’avoir tort ou tort d’avoir raison? L’homme a choisi GEOPOLIS Télévision, à travers son émission Droit à la parole pour clarifier sa position contenue dans la proposition de Loi qu’il s’apprête à déposer au parlement.

De l’importance de verrouiller l’accès au poste

Noël Tshiani motive sa démarche par le fait qu’il est plus qu’important de reconnaitre l’aspect crucial du choix à opérer pour celui ou celle destiné à diriger la Nation. L’initiateur de la proposition de loi visant à verrouiller l’accès à la magistrature suprême affirme que sa réflexion ne touche pas les conditions d’acquisition de la nationalité congolaise, encore moins les modalités de modification de ces conditions, choses clairement définies déjà dans l’article 10 de la Constitution de la RDC. Noel Tshiani ne cache pas sa ferme volonté de voir la nationalité congolaise revêtir un caractère irrévocable meme si il affirme néanmoins que l’acquisition d’autres nationalités ne devrait pas poser problème sauf pour ce qui est de celle concernant les pays voisins ,l’histoire récente de la RDC avec les pays voisins devant servir des modèles.

De la nécéssité du verrouillage

Verrouiller l’accès à la présidence, loin d’être une première, est une disposition déjà prévue par la constitution dans son article 70 qui en définit les critères parmi lesquels peut etre cité entre autre la condition liée à l’âge de celui ou celle qui souhaiterait briguer ce poste. Si la RDC a opté pour 30 ans, en France, c’est dès 18 ans. Penser à exiger un peu plus quant à l’accès à ce poste, n’est selon Noël Tshiani que logique. Le critère additionnel de Noël Tshiani, sa condition de plus qui consiste dans le fait d’etre né des parents exclusivement congolais d’origine. Une condition supplémentaire qui vise à protéger l’intérêt et la souveraineté nationale et de la fierté d’être dirigé par un congolais. Ce verrou qui n’est pas une particularité congolaise, est utilisé aussi par d’autres nations comme les USA qui, pour le poste de président de la république n’exige que le fait d’être né sur le sol américain et nul part ailleurs.

De la nature de la proposition et de ses non-dits

Pour l’ancien candidat à la présidentielle de 2018, sa proposition est tout à fait impersonnelle et ne vise pas un ou des individus en particulier comme laisse entendre une certaine opinion. La condition supplémentaire de Noël Tshiani selon son auteur, n’a rien de discriminatoire non plus car les critères d’éligibilité existant partout. La proposition de loi éviterait, à en croire son auteur, à courir le risque d’avoir comme Chef de l’Etat, une personne dont le cœur, le sang et l’allégeance, la loyauté et les liens seront à partager entre deux Etats.

Michel Kayak

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top