Non classé

VIème conférence internationale sur la planification familiale : Le Gouvernement présente ses engagements sur la planification familiale

Tous les deux ans depuis 2009, la conférence internationale sur la Planification Familiale (PF) rassemble la communauté de la planification familiale pour partager les meilleures pratiques, célébrer les succès et tracer la voie à suivre. Cette année, il s’agit de la 6ème conférence qui se tient du 14 au 17 novembre 2022, dans la ville de Pattaya City en Thaïlande. Plus d’une vingtaine de délégations gouvernementales et Etats de la planète se retrouvent dans cette région du golfe de Thaïlande pour présenter leurs résumés de recherche, de programme et de plaidoyer d’avant-garde dont les résultats visent à permettre aux personnes partout dans le monde, et dans les pays à revenus faibles en particulier, de réaliser leurs intentions de contraception et reproduction.

La République Démocratique du Congo prend part également à cette conférence, à travers son ministre de la Santé publique, hygiène et prévention, le Dr Jean-Jacques Mbungani, qui porte les couleurs nationales et la voix pour défendre la vision du chef de l’Etat, Félix-Antoine Tshisekedi Tshilombo, dans le domaine de la Santé reproductive.

Dans son discours devant la communauté, le numéro 1 de la Santé en RDC a signifié que la planification familiale est une priorité pour le Gouvernement de son pays. Elle fait partie intégrante du paquet des soins de la Couverture Santé Universelle (CSU) en RDC. Ce plan met aussi un accent particulier sur l’augmentation de l’accès des adolescents et jeunes aux services de la Planification familiale.

Selon le ministre de la Santé publique, hygiène et prévention de la RDC, le Gouvernement congolais ne ménage aucun effort pour structurer et promouvoir toutes les méthodes et stratégies essentielles pour améliorer la santé de la population. Car, la planification familiale en dépend.

Pour en assurer un financement durable, renseigne le ministre Jean-Jacques Mbungani, le Gouvernement a ouvert une ligne de crédit dans la loi de Finances de chaque année et ce, depuis 2015. C’est ainsi que la RDC a pris l’engagement de décaisser, chaque année, au moins 5 millions USD dans le cadre de l’initiative FP 2030.

Pour cette année 2022, le Gouvernement a décaissé 2,1 millions USD pour acheter des contraceptifs via le mécanisme d’achat groupé de l’UNFPA.

« Pour l’exercice budgétaire qui vient en 2023, le Gouvernement prévoit un crédit de 7,5 millions USD pour l’achat de contraceptifs afin de réduire les ruptures des stocks à tous les niveaux en dépit du contexte particulier de la RDC marqué qui lui est lâchement imposé à l’Est de la République », a révélé le ministre congolais de la Santé publique, hygiène et prévention lors de cette conférence. Et d’ajouter : « Bien que le Gouvernement prévoit de dépenser au moins 5 millions pour l’achat de contraceptifs, ce qui fait d’ailleurs de lui un des pays modèles en matière de financement domestique pour la Planification Familiale, le GAP reste encore important, d’où la nécessité de renforcer le partenariat stratégique pour le combler ».

Le représentant de la RDC estime qu’il est important de mobiliser davantage les sociétés minières pour contribuer au financement de la PF dans le cadre de la responsabilité sociétale des entreprises.

Il est également question de saisir l’opportunité actuelle des investissements liés à la mise en œuvre de la Couverture santé universelle pour accroître le financement de la PF comme intervention essentielle.

Cependant, affirme Jean-Jacques Mbungani, le Gouvernement congolais est ouvert aux discussions et à toutes les initiatives pour accroître les ressources domestiques, en l’occurrence le « matching fund ».

Toutefois, le Ministre congolais a remercié tous les partenaires traditionnels pour leur soutien et a réitéré aux Fondations Bill et Melinda Gates, et Packard la nécessité de poursuivre leurs appuis à la Planification Familiale.

Signalons que l’autorité sanitaire de la RDC est accompagnée d’une délégation composée du Secrétaire Général a.i à la Santé et la Directrice du Programme nationale de la santé de la Reproduction à Pattaya City.

On retiendra l’accès à la planification familiale volontaire et sans danger constitue un droit fondamental. La planification familiale est cruciale pour l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes. C’est également un facteur essentiel de réduction de la pauvreté.

Dans le cadre de la mise en œuvre de la CSU, la RDC milite en faveur des politiques de planification familiale, garantit un approvisionnement constant et fiable de contraceptifs de qualité, contribue à renforcer les systèmes nationaux de santé.

Voldi Kenge

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top