ACTUALITE

Après 5 ans d’un long processus : La RDC annonce la délivrance des permis de conduire biométriques

La République Démocratique du Congo devrait reprendre la délivrance des permis de conduire. Le gouvernement a procédé à la signature du contrat de production des permis de conduire biométrique sécurisés avec puce. La cérémonie a eu lieu dans la salle Capitole de l’hôtel Rotana à Kinshasa. Une cérémonie qui a connu la présence des membres du gouvernement, dont Augustin Kibassa, ministre de PTNTIC, Eberande Kolongele, ministre du Numérique, Chérubin Okende ministre des Transports, Voies de Communication et Désenclavement, Eve Bazaïba, Vice-premier ministre, ministre de l’environnement qui a représenté le premier ministre Jean-Michel Sama Lukonde. Au cours de la cérémonie, une maquette de ce que devra être ce permis a été remis à Eve Bazaïba. La Vice-premier ministre a ensuite remis le spécimen à Chérubin Okende.

La production des permis biométriques en RDC est une révolution. Ce document devrait permettre à leur titulaire de conduire en RDC, mais aussi au niveau international, puisqu’il sera produit selon les normes ISO, donc conforme aux standards internationaux. Les titulaires de ce permis n’auront plus besoin, en cas d’un voyage à l’étranger, de chercher un permis de conduire international. “Ceci est donc un aboutissement d’un long processus”, a souligné Marc Jabbour, Directeur général de OTOJUSTE, entreprise qui devra produire ces documents. A son tour, Chérubin Okende, autorité contractante du projet, note que la cérémonie de ce 8 février, ” se veut une rupture avec un passé vieux de 5 ans, pendant lesquels les conducteurs automobiles de notre pays n’avaient pas de document officiel leur reconnaissant ce statut. Cette situation ne pouvait nullement s’accommoder avec un État de droit. C’est donc un motif de légitime fierté que de célébrer solennellement l’aboutissement de ce processus”, a déclaré le ministre des Transports.
La RDC a arrêté la délivrance du permis depuis septembre 2017. 5 ans de patience qui devrait voir son heureux épilogue. Selon le ministre Chérubin Okende, le premier permis biométrique doit être délivré avant le début du deuxième semestre de cette année. 5 millions d’exemplaires devront être produits. Le contrat entre le gouvernement de la RDC et l’entreprise OTOJUSTE s’étale sur 10 ans, et est chiffré à 85 957 585 de dollars américains.

Marc Jabbour indique par ailleurs que le permis biométrique contiendra 22 éléments de sécurité visibles et invisibles. A ce titre, il sera “infalsifiable”, note le DG avant de préciser : “notre entreprise et son partenaire technique, la société allemande Mühlbauer, numéro 1 mondial dans l’impression des documents sécurisés et la fourniture des systèmes de sécurité biométriques, offrent une solide garantie quant à la production de ces permis de conduire”.

Le ministre des Transports rappelle pour sa part à juste titre que c’est après le constat des manœuvres de falsification de ce document que le ministère des Transports avait décidé, le 18 septembre 2017, de la suspension de sa délivrance. Pour Chérubin Okende, la problématique du permis de conduire en RDC tourne autour de deux thématiques, à savoir, la fiabilité des conditions de son acquisition et l’authenticité du document lui-même. La double préoccupation est donc résolue avec le permis biométrique à venir.

Le contrat signé par le gouvernement, à travers le ministre des Transports, devra être soumis au premier ministre pour approbation. Ce contrat compte 3 composantes : la production de 5 millions des permis biométriques avec puce ; la fourniture et l’installation des équipements pour la production de ces documents; la construction, en matériaux durables, et l’entretien de 20 bâtiments (pour 20 sites dans différentes provinces) devant abriter les centres de délivrance des permis.
L’entreprise OTOJUSTE devra financer à 100% toutes les activités. Le prix du permis biométrique à venir fera l’objet d’un arrêté interministériel entre le ministère des Finances et celui des Transports.
En attendant le premier permis biométrique, le permis actuellement utilisé reste légal.

Patrick Ilunga

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top