securité

Après le lancement de la 2ème phase des opérations conjointes : Les FARDC et l’UPDF prennent le contrôle des zones bombardées et neutralisent 18 miliciens CODECO

 

Les opérations militaires conjointes entre les Forces armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) et les Forces armées ougandaises (UPDF) dans la province de l’Ituri font partie des opérations-phares du Gouvernement congolais, en collaboration avec le Gouvernement ougandais, pour la pacification et la sécurisation de la partie Est du pays. Par ces opérations, les deux Gouvernements veulent faire taire les bruits des bottes qui ne cessent de semer la terreur et la désolation en Ituri, une province sous état de siège. En menant ces opérations, les deux pays envisagent la neutralisation totale des groupes armés et des Forces négatives dont les ADF et leurs supplétifs. Si elle réussit, cette action militaire conjointe va inéluctablement favoriser le retour de la paix et la restauration de l’autorité de l’Etat bien que le défi reste énorme à relever. Vue son importance, sa réussite implique la rationalisation des choix tactiques et stratégiques mais aussi la collaboration parfaite avec les populations locales.

Lancées depuis le 29 janvier dernier, les opérations militaires conjointes FARDC-UPDF sont entrées dans leur deuxième phase contre les groupes armés et forces négatives qui pullulent à l’Est du pays. L’annonce a été faite au début de cette semaine par le Lieutenant Jules Ngongo, porte-parole du secteur opérationnel des FARDC en Ituri.

” Pour cette première journée de la deuxième phase, les forces amies ont bombardé les points négatifs de ces renégats des ADF/MTN. Il s’agit de Mapipa, Katanga et Kabedi “. C’est ce qu’a annoncé le Lieutenant Jules Ngongo après le lancement de la deuxième phase des opérations mutualisées FARDC-UPDF. Ces zones bombardées sont entrées sous contrôle des Forces ougandaises qui ont fait leur entrée en territoire d’Irumu depuis le 29 janvier dernier et à Burasi, deux localités situées à près de 48 Km à l’Est de Boga dans la chefferie de Bahema Boga.

Le lancement de cette deuxième phase intervient trois semaines après la relance des opérations le 8 février 2022 dans les régions de Tchabi, Boga et Burasi qui sont tous des entités du territoire d’Irumu. L’objectif est de neutraliser les forces négatives et groupes armés en vue d’imposer la paix et de restaurer l’autorité de l’Etat congolais. Ce qui implique également la collaboration, le soutien et l’accompagnement de la population iturienne pour obtenir la grande victoire tant souhaitée sur ces forces du mal.

Bien avant ce lancement, les Forces loyalistes congolaises ont neutralisé 18 miliciens CODECO dont 3 commandants de Ndalo. Elles ont également récupéré plusieurs effets militaires des mains de ces hors-la-loi. ” C’était lors d’une tentative sur l’une des nos positions située à Ame. Les forces armées qui sont venues en renfort ont repoussé cette attaque en poursuivant ces éléments des groupes armés CODECO jusqu’à Aruda (un autre retranchement de ces hors-la-loi). Pour le moment, les opérations se poursuivent normalement “, explique le porte-parole de l’armée en Ituri.

 Unité et Cohésion sociale en Ituri

De retour en Ituri après une mission de travail à Kinshasa, capitale de la RDC, le gouverneur militaire, le Général Johnny Luboya N’Kashama, a été chaleureusement accueilli et s’est adressé à la population iturienne. Avec une ferme conviction, il a tenu à rassurer ses administrés de la fin de l’insécurité avec ou sans lui dans un avenir proche.

” Ça fait déjà 18 ans depuis que le désordre règne en maître en Ituri. Et je vous avais dit qu’il faut un peu de patience, car nous montons en puissance petit à petit. Les opérations militaires vont s’intensifier pour neutraliser les forces négatives et l’insécurité prendra fin avec ou sans moi “, s’est-il exprimé lors d’une conférence de presse qu’il a animé à l’esplanade du gouvernorat de l’Ituri.

Aujourd’hui, il est irréfutable que l’heure est à l’unité et à la cohésion pour faire bloc derrière les Forces régulières afin d’imposer la paix une fois pour toute dans toute la province. C’est pourquoi, le gouverneur militaire Luboya a appelé la population à soutenir les opérations de traque des groupes armés en cours dans la province aurifère.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top