INFRASTRUCTURE

Clôture de l’atelier de préparation des appels d’offres : Le BCeCo dote les PME des outils nécessaires pour soumissionner des dossiers conformes

Du 15 au 16 août 2022, il s’est tenu à Kinshasa un atelier sur la préparation des appels d’offres de qualité par les Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans le cadre du Programme de Développement Local des 145 Territoires (PDL-145 T). Organisé par le Bureau Central de Coordination (BCeCo), cet atelier a visé à renforcer les capacités des entreprises aux bonnes pratiques d’élaboration et de soumission des appels d’offres.

Ce qui permettra d’éviter l’infructuosité marchés, de faciliter le processus de passation des marchés et d’accélérer la mise en œuvre du PDL-145 T. À l’issue de cette activité qui s’est voulu un exercice pédagogique, les participants se sont donc dotés des outils nécessaires pour présenter des offres de qualité.

Ouvert et clôturé officiellement par le Directeur Général Jean Mabi Mulumba, cet atelier s’est inscrit dans le cadre de la promotion de la transparence et de redevabilité, qui est une des stratégies du BCeCo pour l’exécution réussie du PDL-145 T. « Cette activité a obéit au principe de transparence parce que nous avons permis à ce qu’elle soit diffusée. D’ailleurs, nous avons donné aussi l’avantage aux entreprises se trouvant dans les provinces de se connecter à Internet pour suivre cette activité à partir de nos antennes situées dans les 9 provinces où sera exécuté le Programme de Développement Local des 145 », a déclaré Jean Mabi Mulumba, Directeur Général du BCeCo, lors de la clôture de l’activité.

Tout en rappelant que le BCeCo travaille avec deux types acteurs dont les PME et les agences locales d’exécution développement qui sont essentiellement constitué des organisations non gouvernementales, le Directeur Général Jean Mabi Mulumba a signalé que le BCeCo va amorcer, dès ce mercredi 17 août, les négociations des différentes conventions pour permettre à ces agences de se déployer dans le terrain dès la fin de ce mois d’août en vue de démarrer les travaux. « À ce jour, nous avons déjà attribuer toutes les infrastructures. Ce qui représente à peu près 45 % des infrastructures à construire par le BCeCo », a-t-il indiqué.
Par ailleurs, cette séance pédagogique a été marqué par deux grands moments importants dont le premier a été consacré sur la présentation d’une soumission d’offres de qualité par le responsable chargé de passation des marchés. « Il était question de les aider à mieux appréhender les critères transmis dans les avis d’appels d’offres par le BCeCo. Chacune des entreprises a été représentée. On a déroulé essentiellement tout ce qui concernait les notions de base de la passation des marchés pour voir les critères qui sont pris en compte pour aboutir à une offre de qualité », a expliqué Addy Simba, Chargé de passation des marchés au BCeCo.

A en croire cet expert du BCeCo, cette séance de feux jours a été d’une importance capitale pour toutes les PME qui pourront soumettre au BCeCo une offre acceptable. Après cette activité, il est prévu le dépôt des offres à la date qui est mentionnée dans l’avis d’appels d’offres adressés à chaque entrepreneur. A l’issue de ce processus, il y aura des étapes des évaluations.

Et le deuxième moment a porté sur les échanges autour des critères de soumission des dossiers. Plusieurs préoccupations ont été soulevées par les représentants des PME au staff du BCeCo qui a dans une stricte mesure répondu de manière à satisfaire les participants. Ce moment a connu également la participation en mode virtuel des représentants des autres PME préqualifiées à partir des antennes du BCeCo se trouvant dans les neuf provinces où sera exécuté le PDL 145 T. Pour ceux qui ont participé en présentiel à Kinshasa, l’initiative du BCeCo est bonne, car elle a permis de doter les soumissionnaires des outils nécessaires pour la préparation des appels d’offres de qualité.

« L’impression est très bonne. Quand bien même on a l’expérience et on a pu gagner beaucoup de marchés, cette séance était très bien », s’est réjoui Alexandre Tshikunga, Directeur Général de la Société de service de Construction, Maintenance et Dépannage (SCMD). Tout que cet exercice puisse se tenir régulièrement pour aider les prestataires à améliorer leurs services, ce dernier a révélé qu’il a pu tirer des leçons essentielles surtout en ce qui concerne la manière dont il faut préparer son dossier d’appels d’offres.

Pour sa part, Gustave Kayila , Directeur de SOGEFCO, a salué le travail que le BCeCo est en train de réaliser. Et il s’est dit satisfait par ces deux jours d’échanges. « Notre entreprise a été préqualifié. Nous sommes très content d’avoir participé à cet atelier. A travers ces deux jours, nous avons appris beaucoup des choses qu’on ignorait et nous sommes vraiment enrichit par ce séminaire de deux jours. Même pas pour le PDL 145 T, cette nouvelle connaissance va nous aider pour toute la vie », s’est exprimé au terme de cette activité.
Du reste, le BCeCo a félicité les PME pour la première étape franchie de la préqualification et les encourage pour le reste du processus de la mise en œuvre du PDL-145 T.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top