Politique

En Ituri : Des rebelles CODECO neutralisés et des otages libérés de mains des ADF

L’armée congolaise multiplie la pression militaire dans la province de l’Ituri où l’on enregistre encore quelques poches de résistance des forces négatives et groupes armés. Après plusieurs attaques menées contre les populations civiles dans plusieurs entités des territoires de Djugu, Irumu et Mahagi, elle a pu neutraliser une vingtaine des présumés rebelles membres du groupe armé CODECO lors des affrontements qui les ont opposés dans les localités de Libi et Dh’era sur la route nationale 27 à plus au moins 80 kilomètres de Bunia en territoire de Djugu. D’après les sources locales qui ont livré cette information, l’armée congolaise a repris le contrôle de ces localités.

A Irumu, les forces régulières ont réalisé encore un exploit car elles ont pu libérer 54 civils des mains des ADF lors de patrouille au village lonzo 2 en territoire d’Irumu. Parmi les otages, 17 femmes, 16 hommes et 21 enfants. Un motif de joie et de satisfaction pour les otages libérés qui saluent le professionnalisme des FARDC. ” Nous étions à bord d’un bus et nous avons été pris en embuscade par les ADF qui ont commencé à tirer sur le bus. Et ils nous ont arrêtés et ligotés. Mais les forces de l’ordre ont intervenu pour nous libérer et maintenant nous sommes en sécurité grâce à l’intervention des forces loyalistes “, s’est exprimé un des otages.

Selon le lieutenant Jules Ngongo, porte-parole du secteur opérationnel des FARDC en Ituri, l’armée va s’employer à fouiller pas à pas les forêts pour récupérer d’autres compatriotes qui peuvent se trouver dans le filet de la mort de ces bandits armés et de tout faire pour neutraliser ces hors-la-loi que sont les ADF.

Pour rappel, deux militaires impliqués dans le meurtre de trois civils à Bunia ont été mis aux arrêts et devront répondre de leurs actes, a fait savoir le lieutenant Ngongo avant d’exprimer toute sa compassion aux familles explorées.

” Nous compatissons avec les familles des victimes. Ce sont donc ces deux éléments dont l’un a été arrêté pour négligence et l’autre pour avoir ôter la vie à ces deux compatriotes. Cela montre aujourd’hui que nous menons une lutte acharnée contre toute forme d’insécurité. Une lutte qui commence à l’interne c’est-à-dire au sein des Formes Armées et à l’externe contre les criminels et bandits armés auteurs des tuéries urbaines “, a-t-il expliqué.

Un avertissement a été aussi donné aux forces loyalistes censées sécuriser la population et leurs biens dans le respect d’engagement et des normes.

Djodjo Mulamba

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top