Culture

En marge de la Journée mondiale du livre et du droit d’auteur (23 avril 2022) : ET SI TSHIMBULU/DIBAYA/KASAAYI CENTRAL a d’ores et déjà “refusé ” le développement

Par le vol systématiquement de tout livre… Sidéré d’apprendre encore un vol par effraction entre autre des livres à la Bibliothèque de l’ISDR/Tshimbulu ! Encore, dites-vous ? En effet ! Loin d’être anodin, ce vol du peu de livres déjà sur place, est, au contraire révélateur de l’état d’âme qui persiste dans un milieu enclavé, appelé pourtant à un harmonieux développement, mais qui patauge dans les caniveaux par des pesanteurs observées ici et là voilà une trentaine d’années… Inutile de se voiler la face… Tenez ! Combien des manuels scolaires du Complexe Scolaire Kenda Bula Bula, fondé à Mbujimayi en janvier 1987 et matérialisé à Tshimbulu en octobre 1988, ont été subtilisés par ceux qui les utilisaient et vendus dans les écoles privées de Kananga, de Boya, de Tshikapa et même de Tshimbulu ? Et si par magie, on pouvait appeler les livres portant nos identités et nos cachets, on obtiendrait plus de cinq cents livres volés sans aucune honte… Et que dire de la catastrophe survenue au centre culturel Le COE ?

Inimaginable ! Les Italiens, et tous ceux qui ont travaillé nuit et jour pour doter Tshimbulu d’un centre culturel digne de ce nom, n’en reviennent pas… Est-ce possible ? Oui, c’est possible ! L’analphabétisme culturel est un cancer ! Incurable ? Et quand à la place de montrer la voie de la guérison, on brandit fièrement les muscles/les biceps, il y a lieu de s’inquiéter de la qualité des dirigeants de demain… Provenant de Tshimbulu/Dibaya ! Le problème d’une Bibliothèque digne de ce nom à Tshimbulu Dibaya au Kasaayi central – le cœur du Bassin du Kongo et de l’Afrique – est LE problème prioritaire ! Déjà en février 1987 – il y a 35 ans, après un constat amer de l’inexistence et de bibliothèques et de librairies et de manuels scolaires récents – nous y avions acheminé une centaine d’ouvrages… Le début d’une action d’éveil loin de tout mandat électif… Nous restons ouvert à toute collaboration pour en ériger une – le terrain, le plan, un début de construction… et un millier d’ouvrages existent à Tshimbulu – qui contiendrait plus d’un millions d’ouvrages selon les normes américaines : cinq livres par habitant ! Sans cette réalisation incontournable, vains sont les efforts des Universités et Instituts supérieurs… Affirment les Professeurs partout au Monde… P.S : Une série de conférences axées sur le livre se tient à l’Université de Kinshasa, UNIKIN, à partir du 23 avril 2022… Entre autres titres intéressants : ” Une Université sans bibliothèque est comme une armée sans munition. ” Par le Professeur L. MUNDEKE. Qui dit mieux ? Bien sûr qu’on perd du temps, et de l’énergie, en voulant, à tout prix, réinventer la roue !

Katsh

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top