Economie

Évaluation à mi-parcours des aspects financiers de l’état de siège : Aimé Boji devant la commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale


Dans le cadre de l’évaluation à mi-parcours de l’état de siège, la commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale a bouclé les auditions des aspects financiers avec le ministre d’Etat, ministre du Budget, Aimé Boji Sangara. Au sortir de cet exercice, Aimé Boji s’est exprimé en ces termes : « Je viens donc de me soumettre à un exercice démocratique normal. Le Parlement, dans l’exercice de ses missions, a le droit de poser des questions aux membres de l’exécutif national qui gère les ressources de l’Etat. Donc, c’est dans ce contexte que je suis venu répondre aux préoccupations des honorables députés de la commission Défense et sécurité, en rapport avec l’état de siège et la gestion de nos forces de sécurité en général ».

S’agissant du climat des travaux, le warrior Boji a fait savoir que l’exercice s’est déroulé dans un climat serein et constructif. L’objectif des députés, c’est de renforcer les acteurs politiques.
« Nous gérons certains secteurs de la vie nationale et avons besoin d’être renforcés avec des conseils et recommandations et de nous rappeler à chaque instant que nous avons des comptes à rendre à la République. Je suis heureux d’avoir terminé cette séance en toute sérénité avec la commission ».

S’agissant de l’apport de son ministère à la commission, surtout en ce qui concerne l’état de siège, Aimé Boji a rappelé que son ministère est au cœur des dispositifs de l’exécutif national.
« C’est nous qui préparons le budget de l’Etat, nous discutons des prévisions budgétaires de différents secteurs de la vie nationale. Donc, nous sommes sur la ligne de front, que ça soit pour les recettes, ou pour la répartition des crédits entre différents ministères. La commission a posé des questions, bien sûr, liées aux autres aspects de la gestion des FARDC et celles liées à la gestion du budget de l’Etat. Nous avons donc des rapports constructifs et de collaboration qui doivent exister, pas seulement avec le ministère du Budget, mais aussi avec les différentes commissions et les différents ministères de la République ».

Après avoir recueilli les préoccupations des élus, le ministre a répondu sur le banc, une heure après.

De son côté, Bertin Mubonzi, président de la Commission Défense et sécurité, a fait observer que la 2ème série d’auditions vient de se clôturer avec le ministre du Budget.

« Nous avions reçu le ministre des Finances, aujourd’hui, celui du Budget. L’objectif, c’était tout simplement d’avoir des éléments sur l’aspect financier de l’état de siège, pour nous permettre d’avoir une idée assez large sur cet exercice d’évaluation que nous sommes en train de faire ».

S’il est prématuré de dire quoi que ce soit sur les conclusions de ces travaux, M. Bertin Mubonzi rassure que le travail est en train d’être fait dans les sous-commissions.
Et dans quelques jours, la commission va produire un rapport qui sera assorti des recommandations assez claires par rapport aux informations reçues pour permettre à ce que certaines choses soient améliorées et que l’état de siège puisse réellement répondre à la préoccupation des Congolais, celle de voir la sécurité et la paix rétablies à l’Est de la RDC. A en croire le président de la Commission, ce rapport sera prêt avant la prochaine prorogation de l’état de siège qui interviendra probablement le 4 septembre.

Edouard Funda

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top