Santé

Journée mondiale de lutte contre le sida : La RDC connait beaucoup des avancées selon le PNMLS

Le Monde entier célèbre chaque 1er Décembre la journée mondiale de la lutte contre le VIH/SIDA. Pour cette année 2020, le thème mondial retenu est ” solidarité mondiale et responsabilité partagée”.

En République Démocratique du Congo, le thème national retenu par le programme national multisectoriel de lutte contre le sida (PNMLS) est ” soyons solidaires et responsables pour vaincre le VIH/SIDA d’ici 2030″.

En marge de la commémoration de cette journée, la chargée de communication du PNMLS, Sandrine Francine Ngalula a dans un entretien accordé à la rédaction de Géopolis Hebdo indiqué que la RDC profite de ce thème national pour inciter tous les acteurs intervenants dans le secteur du VIH/Sida, ainsi que la population pour plus d’engagement dans la lutte contre cette pandémie.

Elle a fait savoir que ce thème choisi a double finalité: d’abord, la facilitation des actions de lutte contre la discrimination, la stigmatisation en favorisant l’accès au traitement des personnes vivant avec le VIH/Sida; et enfin, rendre l’information accessible à toutes les couches de la population pour atteindre les différents objectifs envisagés au niveau international qui, selon elle, la statistique envisagée est de 90% des personnes qui doivent être dépistées, 90% des personnes qui peuvent avoir accès au traitement.

” La RDC connait beaucoup des avancées par rapport aux années précédentes, le pourcentage de la population en général atteinte du Sida est de 1,2%, une statistique faible qu’a connue la RDC il y a 5 ans.” a-t-elle déclarée.

Malgré cette statistique, la chargée de la Communication du PNMLS souligne que beaucoup reste encore à faire car à l’en croire, si ces personnes ne parviennent à suivre correctement leur traitement, on risquerait de rentrer dans la case du départ, ce qui ne sera pas favorable pour la RDC, indique-t- elle.

Pour ce qui est des mesures prises par la RDC afin de lutter efficacement contre ce fléau, Sandrine Francine Ngalula affirme que des centres de prises en charge des personnes atteintes sont établis un peu partout sur toute l’étendue du territoire national afin que les personnes atteintes s’y rendent pour les soins appropriés.

Par ailleurs, elle a signalé que la RDC présente des difficultés énormes du point de vue traitement.

Ces traitements, poursuit-elle ne sont toujours pas disponibles pour couvrir le nombre de toutes les personnes vivant avec le VIH/Sida.

Pour elle, le PNMLS a lancé un plaidoyer au Gouvernement et aux bailleurs de fonds en vue de mettre la main dans la pâte pour ressourcer l’organe chargé de lutte contre le Sida, le PNMLS,notamment des antirétroviraux pouvant couvrir toutes les personnes atteintes du VIH/Sida.

il n’en demeure pas moins sûr que les personnes vivant avec le VIH sont très vulnérables surtout en cette période où la maladie à coronavirus sévit dans le monde entier.

” Je prie que ces personnes atteintes du Sida ne soient pas déclassées de la couche sociale. Face au coronavirus, elles doivent observer elles aussi, les gestes barrières comme tout le monde, notamment : le lavage de mains, le port du masque et surtout éviter d’être en contact avec les personnes positives au coronavirus et continuer leur traitement, a relevé Sandrine Francine Ngalula.”

Enock ISEY

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Syndicat, n° 315, Kinshasa-Gombe, RDC
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top