Economie

La nécessité de la création d’une banque à capitaux congolais : Al Kitenge : « C’est inadmissible de mettre toute notre caisse entre les mains des étrangers »

À l’occasion de l’ouverture de la deuxième édition du Challenge Entreprise organisée par le Gouvernement de la République et la Fédération des Entreprise du Congo, (FEC), le samedi 2 avril dernier, il a été annoncé par le syndicat des patrons congolais la création, dans un délai court, d’une banque à capitaux Congolais. Actuellement le pays n’ayant pas une telle banque, l’expert en économie Al kitenge a donné dans les lignes qui suivent les éclairages sur les avantages que présentent cette banque.

D’abord il faut dire que l’administrateur délégué de la Fédération des entreprises du Congo Kimona Bononge, aucours du Challenge Entreprise 2022, avait affirmé que le patronat congolais est  en train d’évaluer le financement pour mettre en place une banque congolaise parce que depuis l’époque de la Banque de Kinshasa, il n’y a jamais eu des banques congolaises.

«Nous sommes en train de nous battre, de voir avec les autorités du pays notamment le ministère de l’Emploi et celui des Finances publiques pour la matérialisation de cette vision d’ici la fin de cette année, qu’une banque nationale congolaise, appartenant aux congolais puisse naître. Cela permettra de financer les PME dans un premier temps mais aussi de créer de la richesse nationale. »

Se penchant au pourquoi de cette initiative et à l’ensemble des avantages qu’elle peut procurer à la RDC, surtout face aux multiples difficultés rencontrées par les Petites et Moyennes Entreprises (PME), l’économiste Al Kitenge pense qu’il est nécessaire de mettre en place une ou des banques des nationaux.  Selon lui,  « Lorsque tout le système financier est un système financier à capitaux étrangers, après avoir fait des bénéfices, ceux-ci doivent être expatriés et rentrer dans les pays d’origine. Il est donc important d’avoir un système qui puisse localiser les capitaux qui sont les richesses du pays.» a-t-il dit

Et d’ajouter : « si nous pouvons avoir des banques à capitaux Congolais, on sous-entend qu’à la fin de l’année ça alimente l’économie, ça fait parti de l’indépendance et des conditions sinequanone pour être un pays sérieux, et c’est inadmissible de mette toute notre caisse entière entre les mains des étrangers. » a poursuivi Al Kitenge.

De l’autre côté , à en croire l’expert Al Kitenge, c’est bien d’avoir des capitaux étrangers qui investissent au pays, mais il faut aussi avoir ceux des Congolais pour être à mesure de faire la balance. « Sinon le jour où on décide de vous mettre dans la poubelle ce sera très vite et c’est donc important de créer un système financier viable en RDC avec les capitaux Congolais pour permettre de finaliser et de consolider la structure des assurances. Chose qui permettra de passer au marché financier. »

Il y a lieu de dire, à en croire cet expert, qu’il n’est pas du tout logique pour un pays comme la RDC de ne pas avoir pas une bourse financière classique et même celle des mines. Cela n’est possible que si la RDC mettait en place la banque à capitaux Congolais.

Enock Issey

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top