Politique

Projet Tshilejelu : L’exécution des travaux par Crec 7 sur l’avenue Makanza défie le temps

Les travaux du projet Tshilejelu au grand Kasaï et à Kinshasa se portent bien. Ce projet ambitieux visant à moderniser et réhabiliter les infrastructures routières dans des milieux périphériques connait une vitesse exponentielle, comme c’est le cas sur l’avenue Makanza, dans la commune de Ngiringiri à Kinshasa.

Stéphane Mundadi, le directeur général adjoint de Grec 7, l’entreprise chinoise chargée de son exécution, a effectué une visite sur cette route pour se rendre effectivement compte de l’évolution des travaux sur cette célèbre avenue de Ngiringiri, la plus petite commune du district de la Funa.

Crec 7, sur l’avenue Makanza met en application une technologie dénommée “Basemastic”, qui fait de la République Démocratique Congo le deuxième pays après le Mali à l’avoir appliquée. Il s’agit là d’un produit de revêtement à base du plastique qui a la capacité de charge supérieure et à même de supporter un grand trafic même pour les engins lourds. Ce produit, selon les ingénieurs de cette entreprise chinoise, surpasse la chaussée d’asphalte mélangée à chaud conventionnel en terme de résistance et de durabilité. L’évolution des travaux sur l’avenue Makanza ne laissent en aucun moment les riverains de cette avenue indifférents. Ils témoignent leur gratitude au chef de l’Etat Félix Tshisekedi, pour les avoir doté d’une infrastructure de qualité, sur une allée qui n’a jamais été asphaltée, depuis la nuit de temps.

Motif de satisfaction pour le directeur général adjoint de Grec 7 Stephane Mundadi, qui se félicite tout de même de l’avancement des travaux dans l’ensemble à Kinshasa et dans l’espace grand Kasaï. Nul n’est besoin de se poser des questions autour du délai sur l’avenue Makanza dans la bourgade de Ngiringiri, car tout est en branle, pour que les engagements pris soient respectés en un temps record, afin que la promesse que le Chef de l’Etat Félix Tshisekedi a fait aux congolais lors du lancement de ce projet en mars 2021 soit matérialisée, et que les populations qui n’ont pas vu un seul mètre de cette route soit bitumée, accède à ce bien leur offert avec beaucoup de sacrifices de l’Etat, sous l’impulsion du numéro 1 des congolais. La technologie des ingénieurs chinois de CREC-7 avec “Basemastic” s’établit comme une valeur ajoutée et impressionne les futurs usagers.

Il faut dire que la société de construction Crec 7 a mis à disposition un nombre impressionnant d’outil de travail en œuvre pour l’exécution de ce projet sur l’avenue Makanza. D’où «les assurances» de Basil Katamba, coordonnateur de suivi de ce projet dénommé Tshilejelu, que tout va bien. Alors qu’ils étaient programmés pour une durée de 28 mois, les travaux de construction de l’avenue Makanza vont vers leur finition à 6 mois seulement de leur lancement.

A ce stade, le constat est que la modernisation et la réhabilitation des routes dans les milieux périphériques dans la ville province de Kinshasa et dans le grand Kasaï évoluent normalement, avec une vitesse de croisière, surtout dans des coins où les chantiers ont été effectivement lancés.

Fiston Oleko

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

code

Site développé & hebergé par Justin Tshims

CONTACTEZ-NOUS !

Editeur-Responsable : William Albert Kalengay
Bureau : Avenue Isiro, n°28, Kinshasa-Gombe, RDC
Ref.: Ancienne ambassade de Belqique
Tél. : +243998110441
E-mail : geopolismag@yahoo.fr

Copyright © 2016 Geopolis Magazine

To Top